Qu’est-ce que l’autohypnose ? - MonAvenirVoyance

Qu’est-ce que l’autohypnose ?

Parmi les nombreuses techniques de développement personnel, de bien-être ou de recherche de la santé aujourd’hui, on n’hésite pas à entendre parler de l’autohypnose. Comme l’hypnose, on lui reconnaît les capacités de faire des miracles dans la vie d’un individu. Ainsi, nous apprend-on que l’autohypnose peut aider à gagner la confiance en soi, à gérer le stress, à être moins timide, etc., mais, qu’est-ce que donc l’autohypnose et comment la pratiquer ? 

Comprendre d’abord l’hypnose 

Notre vie est façonnée d’une bonne part, par l’inconscient. Ces nombreuses suggestions négatives qui depuis la nuit de notre enfance, nous ont petit à petit façonnés et qui finalement réussissent à conditionner inconsciemment toute votre vie. Certains enfants ont subi durant cette période de leur vie, le dénigrement, les insultes qu’elles portent sur leur physique ou sur leur capacité intellectuelle. Ils finissent donc par intégrer cela, et en faire une part d’eux-mêmes. 

Séance hypnose

Il suffit parfois d’une musique, d’un film… pour que rejaillissent ces souvenirs. Ce moment de conscience qu’offre ce petit instant de rêve est ce qu’on appelle l’état hypnotique ou encore la transe hypnotique. C’est à cela généralement que consiste une séance d’hypnothérapie qui consiste à rendre présent l’inconscient, à le faire émerger et, en y accédant ainsi, il est possible de modifier toutes ces pensées négatives qu’on a de soi. 

Voilà pourquoi on dit que l’hypnose est un état de modification de la conscience. Le processus est le même avec l’autohypnose, à la différence qu’on n’a pas besoin d’un hypnothérapeute, qu’on peut le faire soi-même. 

C’est quoi l’autohypnose ? 

L’hypnose comme l’autohypnose aide à se libérer des différents conditionnements qu’on vit, de choisir de vivre ce qu’on souhaite réellement, profondément ; bref, de trouver soi-même des solutions à ses problèmes. 

Le principe consiste à entrer en contact avec son soi profond, intime, à se détendre pour être à l’écoute de ses émotions, de son corps. En le faisant ainsi, c’est-à-dire en accédant soi-même à sa conscience, il est possible de contrôler ou de modifier ce qui s’y passe. On peut ainsi, en devenant soi-même son propre thérapeute, agir sur son sommeil, sur son anxiété, sur sa dépression, ses phobies, etc. 

Comment se pratique l’autohypnose ? 

Une séance d’autohypnose nécessite le calme. On doit donc, avant de commencer, s’assurer qu’aucun élément perturbateur ne vienne interrompre la séance. L’heure idéale serait soit le matin, soit le soir avant le coucher. Dans ce cas, on est légèrement endormi et parfaitement détendu afin que la conscience oppose moins de résistance que lorsqu’on possède toutes ses facultés. 

Il est aussi possible de pratiquer l’autohypnose assis. Dans ce cas, il faut fermer les yeux, respirer par le ventre et veiller à relâcher les muscles. On plongera alors dans une transe qui modifie la conscience dès lors qu’on reste réceptif aux injonctions positives. On doit aussi rester attentif à tout ce qui passe en soi, les bâillements ou les sensations inhabituelles qu’on peut ressentir dans ses membres. 

C’est le moment de procéder à l’autosuggestion positive, synonyme de la suggestion positive au cours de l’hypnose. Si l’objectif de la séance est par exemple de sortir de sa dépendance à l’alcool, on doit se répéter sans cesse que « quand tu bois un verre, il est désagréable, il est si désagréable que tu le verses ». Après plusieurs séances, il sera possible effectivement de le verser si au cours de la séance, on a visualisé le verre et comment on le versait. 

Maria

Maria

Medium - Cartomancienne
Grâce à ma clairaudience, je peux vous apporter une aide immédiate.

Fermer le menu